2jmaa4yc

Enfant dans la France de l’après-guerre – Raymond Zabeth

14,22€

En novembre 1944, mon père, légionnaire, a participé à la libération de Strasbourg, c’est à cette époque qu’il a rencontré ma mère. Nous habitons Kehl, une petite ville allemande juste en face de Strasbourg, de l’autre côté du Rhin, avec d’autres Français nous « occupons » la ville. Nous n’avons pas le même père, ma sœur et moi. Le hasard de la guerre fait que nos pères n’étaient pas dans le même camp, d’un côté un soldat du général Leclerc et de l’autre un capitaine de la Wehrmacht.
Ce qui me frappe quand je revois les choses en 1950, c’est que je n’ai pas souvenir de couleurs. Une petite enfance en noir et blanc. Les seules couleurs qui me reviennent, c’est le bleu, blanc, rouge. Au 14 juillet, il y avait des drapeaux tricolores à toutes les fenêtres.
En avril 1959, le général de Gaulle se rend en Bourgogne pour un voyage officiel et passe par Domois, un événement extraordinaire. Nous étions habillés en dimanche devant l’entrée de l’orphelinat de Domois, mes copains pensionnaires et moi, à attendre le cortège du général. Enfance subie et malgré tout heureuse des petites choses de la vie.
–––––––––––
Raymond Zabeth, de Strasbourg à Dijon, saura transcender cette enfance difficile. Artisan boulanger, il deviendra maire de Mâlain où il s’est établi.

Information Complémentaire

Dimensions 14.5 x 21 cm