hhdkt02j

Philosophies sibériennes – Kristine Ayout

17,06€

« Je suis beau, on dit même que je suis magnifique. Je mesure environ 60 cm et je pèse 26 kg. Je suis blanc avec quelques taches de gris perle, mes yeux en amande sont bleu acier. Je suis vif, élégant, bien proportionné. Je suis fait pour la course, mon endurance est sans limite. Je suis le plus rapide, le plus répandu, le plus doux des chiens nordiques. Je suis un Husky de Sibérie. Mes ancêtres ont été élevés par les Chukchis, une tribu du Nord-Est sibérien.
Je vis avec un homme, Adrian, qui a voué sa vie à la course à pied. C’est un marathonien qui gagne sa vie en courant, il s’inscrit à quelques courses, fait l’objet de tous les paris, et rafle quelques primes. Bien sûr, cela ne va pas chercher bien loin, mon compagnon n’est pas riche, mais cela lui suffit pour mener une existence bohémienne, libre d’entraves, exempte de toute modernité. Adrian m’appelle Trotsky, moi j’aurais préféré porter le nom d’un de mes ancêtres célèbres, un de ses chiens de traîneaux des grandes expéditions polaires des siècles précédents : Buck, Sol-leck, Dub, Pike… Enfin, je me console en me disant que Trotsky était un rebelle et qu’il a connu la Sibérie. »
–––––––––––
Construites à partir de faits divers, réels ou imaginaires, ces dix-neuf nouvelles jouent sur les registres de l’émotion, de l’humour, du mystère, et même parfois du cynisme, elles renouvellent la perception des personnages que nous croisons dans notre quotidien et notre façon de lire celui-ci. Le fil conducteur du recueil pourrait se lire dans ces personnages qui, à un moment de leur vie, confrontés à leur propre moi, doivent l’assumer ou rebrousser chemin.
Krystine Ayout, née à Nantes, a enseigné, au lycée, les lettres, l’histoire, la géographie et la lecture d’images. Elle vit aujourd’hui dans une presqu’île bretonne.

Information Complémentaire

Dimensions 14.5 x 21 cm