/

Les journées doréfiées de Nathalie, François Baillon

15,17€

Nathalie, dix ans, dialogue avec les Jours de la semaine : elle voit un visage en chacun d’eux dès qu’elle observe le ciel. Cependant, pourquoi s’inquiète-t-elle de les voir disparaître petit à petit, comme si de rien n’était ? Vivvian ne semble conscient de la réalité des choses que durant la nuit, grâce à l’apparition de deux méduses phosphorescentes qui lui sortent de la tête. Mais que font-elles de lui tout au long du jour ? Qu’en est-il alors de ses actions ? Solange a décidé de faire appel à un psycho-détective pour fermer définitivement son cœur ; depuis, elle a l’impression de porter davantage d’intérêt aux choses plutôt qu’aux gens, comme des fleurs tapissées qu’on déciderait d’arracher de leurs murs. Les rires qu’elle pousse sont devenus effrayants, et elle-même se sent quelque peu déséquilibrée. Dans un univers volontairement poétique et surréaliste, où l’ordre serait de retrouver les sensations premières de la vie, ce roman deviendrait comme l’expression de la perte de l’enfance.

–––––––––––––

François Baillon est l’auteur de poésies et de nouvelles publiées dans des revues comme Les Cahiers de la rue Ventura, Le Capital des Mots, Délits d’encre… Il signe ici son premier roman. Son recueil Ré-circuits poétiques a récemment reçu le prix Lewis Carroll au cours du 15e Concours Littéraire International organisé par le CEPAL (Centre Européen pour la Promotion des Arts et des Lettres).

–––––––––––––

158 pages, couverture quadrichromie pelliculée brillante.

Information Complémentaire

Dimensions 21 x 14 cm